7 conseils pour un CV qui retient l’attention

7 conseils pour un CV qui retient l’attention

Les chiffres varient selon les études, mais un recruteur passe en moyenne entre 31 et 40 secondes sur un CV. C’est dire si faire bonne impression au premier coup d’œil est essentiel pour avoir une chance d’être repéré. Pour cela, la forme compte autant que le fond, d’où l’importance de soigner les deux et d’éviter aussi de ressembler à tout le monde. Quelles sont les bonnes pratiques pour un curriculum vitae qui fera mouche aux yeux des recruteurs ? Comment faire un CV intéressant pour passer à la prochaine étape de votre postulation ? Réponses ici.

1. Préparez votre pitch professionnel

Le positionnement professionnel (pitch) est une brève présentation de votre profil qui permet de montrer qui vous êtes et ce que vous attendez de votre futur poste en quelques phrases. Généralement le pitch est repris dans le CV, la lettre de motivation et il sera également votre « pitch » de présentation, lorsque vous vous présenterez auprès des recruteurs ou personnes de votre réseau.

Prenez le temps de de travailler cette partie du CV afin de savoir résumer vos forces et attentes en quelques phrases. Si vous séchez sur ce point, le coaching professionnel vous permettra de porter une réflexion sur vous-même pour y parvenir.

2. Indiquez les mentions obligatoires dans votre CV

Un CV suisse diffère légèrement d’un CV français ou encore d’un CV dans le monde anglophone. Assurez-vous d’inclure les éléments suivants afin d’augmenter vos chances de retenir l’attention des recruteurs :

  • Votre identité – avec votre nationalité, en particulier si vous postulez depuis l’étranger – et le moyen de vous contacter : e-mail, téléphone.
  • Votre formation officielle, autrement dit vos diplômes.
  • Votre expérience, en commençant de la plus récente à la plus ancienne. Dans le cas d’une longue carrière, sélectionnez les postes plus marquants et n’inscrivez pas ceux qui n’apportent pas d’informations en relation avec l’entreprise. Évitez aussi de faire des sous-parties qui peuvent embrouiller le recruteur. Soyez le plus organisé possible et le plus synthétique.
  • Pour vos différentes expériences, préparez vos références afin de pouvoir les transmettre si le recruteur en fait la demande.
  • Ajoutez une photo, en particulier si vous visez un poste de cadre, ou si vous travaillez dans le tertiaire. Cela est moins obligatoire pour les métiers techniques. Dans tous les cas, choisissez une photo avec un fond neutre et une esthétique professionnelle. Autrement dit, évitez les selfies en bord de mer ou les photos de mauvaise qualité.

Pour être un parfait candidat, vous pouvez également ajouter vos compétences « soft skills » et vos passions personnelles, mais ce n’est pas obligatoire sur un CV suisse.

3. Personnalisez votre CV pour chaque postulation

Devoir modifier son CV pour chaque candidature, en plus de sa lettre de motivation, peut sembler fastidieux. Et c’est justement une bonne raison pour le faire ! Bien entendu, il ne s’agit pas de tout bouleverser de A à Z ; votre formation reste bien sûr la même. Mais vous avez tout intérêt à ajouter ou retirer des éléments en fonction du poste.

De même, attention à bien différencier le CV « généraliste » que vous déposez dans une agence – et qui peut tomber dans les mains de différents recruteurs après une analyse poussée – et le CV que vous envoyez directement à une entreprise, pour un poste précis.

4. Inscrivez les bons mots clés

Comme pour un article de blog et ses mots clés, vous serez référencé par le recruteur uniquement si les bons mots ou expressions apparaissent dans votre CV. Autrement dit ceux qui attirent l’œil immédiatement.

Il est intéressant de préciser avec des preuves, des chiffres par exemple, ce que vous avez accompli précédemment. Cela peut être une victoire dans un dossier ardu, la réussite d’un partenariat, l’atteinte ou le dépassement de vos objectifs si vous en aviez. Ces données doivent bien sûr coïncider avec les besoins de l’entreprise.

5. Faites attention à la mise en page et au contenu

Le plus souvent, un CV suisse tient sur une page. Cependant, avec une expérience importante, vous pouvez dépasser ce calibre. L’important est de faire attention au visuel pour attirer l’attention et pour montrer l’application que vous avez mise dans la réalisation de votre curriculum vitae.

À cet égard, attention aux modèles de CV qui, par définition, ont tendance à tellement se ressembler que les recruteurs n’y font même plus attention. Les employeurs suisses en particulier sont submergés par les modèles Europass. L’Union européenne a mis au point ce modèle de CV pour aider les jeunes à trouver un emploi. Mais cette bonne intention s’est transformée en uniformité des postulations, ce qui est peu recommandé en Suisse…

De même, attention aux fautes d’orthographe. Elles sont parfois rédhibitoires ! Même si vous n’avez pas de difficultés dans ce domaine, faites toujours relire votre CV à un de vos proches ou à une connaissance professionnelle.

Modèle disponible sur Canva

6. Profitez des outils gratuits pour trouver un modèle de CV efficace

Internet et votre logiciel de traitement de texte regorgent de modèles de CV :

  • Word propose des templates de CV
  • Power Point également
  • Canva est un site de graphisme qui aide les plus débutants à rendre leur CV et d’autres documents professionnels très esthétiques
  • Pour les plus graphistes d’entre vous, il existe également des modèles (payants) à personnaliser sur des sites comme Adobe Stock.




7. Demandez conseil à des professionnels du recrutement

Vous souhaitez organiser efficacement votre recherche d’emploi ? Réaliser un CV qui intéressera d’emblée les recruteurs et préparer vos entretiens pour augmenter vos chances de réussite ? L’offre Boostez votre carrière est sans doute faite pour vous ! Contactez-nous pour en savoir plus.