Les évolutions du recrutement en 20 ans – Le point de vue d’un Directeur financier

Les évolutions du recrutement en 20 ans – Le point de vue d’un Directeur financier

Camillo Narcisi est Directeur financier chez le fabricant de composants électroniques PRECI-DIP à Delémont. Dans le passé, il a eu plusieurs responsabilités dans le domaine du recrutement. Aujourd’hui, il doit toujours utiliser cette compétence pour composer ses propres équipes. À l’occasion des 20 ans de Yann Benoit, directeur de Whyness et à l’aube de 2022, il partage avec nous sa vision du recrutement et de la transition de carrière.

Quel est votre lien avec Whyness ?

J’ai connu Yann Benoit dans le cadre de mon poste précédent où je l’ai sollicité à plusieurs reprises pour le recrutement des équipes, en faisant l’entremetteur d’une certaine façon. J’ai depuis gardé le contact avec lui et je me sers toujours de ses conseils.

Quelles évolutions dans le recrutement et la transition de carrière avez-vous constatées lors de ces 20 ans ?

Le recrutement digital et les réseaux sociaux ont rendu les possibilités plus étendues et plus variées. Mais ce n’est pas le seul changement que j’ai pu observer. Même les entretiens ont beaucoup évolué. Seulement 10 ans en arrière, ils étaient plus uniformes et formatés, sans réelle approche. Aujourd’hui, ils sont diversifiés, avec une approche plus pointue, plus subtile. Aussi, les mises en situation sont plus fréquentes pendant l’entretien. Beaucoup d’entreprises font même intervenir des collaborateurs ou des partenaires.

À cela s’ajoutent des tests psychométriques. Attention néanmoins, cela peut être exagéré dans certains cas.

Dans la transition de carrière, je dirais qu’avant, les actifs avaient moins de possibilités d’évoluer ou d’être mobiles. Aujourd’hui, toutes les carrières sont évolutives.

Quelles sont selon vous les attentes des candidats aujourd’hui ?   

En échangeant avec eux, on remarque de nombreux points de convergence. Pour beaucoup, la culture d’entreprise s’impose comme une condition fondamentale, alors qu’auparavant c’était le salaire qui arrivait en première position. Les gens cherchent aujourd’hui un cadre de travail et veulent s’y sentir à l’aise.

Cela signifie aussi qu’ils ont besoin de modernité avec des outils de travail de pointe. Enfin, ils sortent du modèle hiérarchique strict et figé, avec une organisation plus horizontale, des échanges et une communication fluides. Sans oublier que tous veulent pouvoir progresser, voire changer de métier, au cours de leur vie.

LA FLEXIBILITÉ, UN SAVOIR-ÊTRE ESSENTIEL

Selon Camillo Narcisi : « Nous allons de plus en plus vers un monde complexe. Si bien que les entreprises attendent des candidats de la flexibilité, de l’ouverture d’esprit, pour s’adapter dans des environnements instables ». Les capacités d’adaptation sont aujourd’hui indispensables et cela commence par une maîtrise des nouveaux outils digitaux, sur place ou en télétravail. D’après l’expérience du Directeur financier, cette flexibilité s’inscrit aussi dans l’aptitude à évoluer dans un réseau, au sein de son entreprise et en dehors.

 

Un dernier mot ?

Whyness est une entreprise qui s’est développée grâce à sa capacité d’innovation. Elle ne reste pas dans les schémas habituels. De plus, son offre s’étend avec le conseil. Yann Benoit a la volonté d’offrir toute une palette de prestations avec ses partenaires dans un esprit conquérant !

À l’occasion des 20 ans de métier de Yann Benoit, directeur de Whyness, nous vous proposons une série d’interviews sur les évolutions du recrutement et de la transition professionnelle. À très bientôt!